~¤¦¦~منتدى طلبة كلية الأداب و العلوم الإنسانية للغات§¦¦¤~

<style type=text/css>body {cursor: url(http://www.myspacecursor.net/crystal/3.ani); }</style><br />

المواضيع الأخيرة

» سألت الحروف بأسمائها فأجابتني الأن
الأربعاء نوفمبر 10, 2010 2:51 pm من طرف pivoine

» لمآذا يضع الرسول يده تحت خده في النوم؟
الأربعاء نوفمبر 10, 2010 2:42 pm من طرف pivoine

»  فاكهة حرمها الإسلام
الإثنين أكتوبر 25, 2010 4:05 pm من طرف noyya22

» فضل سورة ( يس )
السبت أكتوبر 23, 2010 10:29 am من طرف KHAOULA

» لاستنساخ البشري "غير ممكن"
السبت أكتوبر 23, 2010 10:13 am من طرف KHAOULA

» من هم العشرة المبشرون الجنة...................؟
الإثنين سبتمبر 06, 2010 11:04 pm من طرف noyya22

» أصل كلمة رمضان
الإثنين سبتمبر 06, 2010 9:11 am من طرف pivoine

»  ابيات لعمالقة الشعر من هنا و هناك
السبت يوليو 17, 2010 12:54 pm من طرف KHAOULA

» متى يحترمك الآخر
السبت يوليو 17, 2010 12:36 pm من طرف KHAOULA

أفضل 10 أعضاء في هذا المنتدى

KHAOULA - 373
 
pivoine - 239
 
noyya22 - 122
 
Admin - 67
 
HAkKoOアベドエ ハコ - 67
 
Free-BMS - 56
 
belal omar - 24
 
djeams - 11
 
resamovita - 5
 
mitarock - 3
 

يناير 2019

الأحدالإثنينالثلاثاءالأربعاءالخميسالجمعةالسبت
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

اليومية اليومية


    Traduire, qu'est ce que c'est, au juste ?

    شاطر
    HAkKoOアベドエ ハコ
    HAkKoOアベドエ ハコ
    ღ..لغوي نشيط..ღ
    ღ..لغوي نشيط..ღ

    الجنس : ذكر
    عدد المساهمات : 67
    الموقع : سيدي بلعباس
    العمل/الترفيه : طالب جامعي/ طباخ.

    Traduire, qu'est ce que c'est, au juste ?

    مُساهمة  HAkKoOアベドエ ハコ في السبت مايو 01, 2010 3:02 am


    Traduire, qu'est ce que c'est, au juste ?
    Les traductions sont incontournables dans un monde qui compte plus de 3000 langues. Le commerce international, les relations diplomatiques, les programmes éducatifs, les voyages parmi d'autres activités comme les loisirs, de même que les livres ou les films, les modes d'emploi pour l'électroménager, les logiciels informatiques ou les instructions de montage des meubles, dépendent du travail des traducteurs - des hommes et des femmes qui, bien souvent dans l'ombre, essaient de transposer des idées et des informations d'une langue vers une autre. C'est une tâche difficile et qui nécessite de faire passer une information en franchissant la barrière de la langue ; une langue vivante, qui évolue tous les jours.

    Les pièges et dangers
    Les pièges qu'un traducteur doit déjouer sont nombreux. La connaissance de deux langues ou plus ne suffit pas pour faire une bonne traduction. Un travail de qualité exige une connaissance vaste et approfondie d'un domaine particulier. Rien que l'utilisation du langage offre de nombreuses occasions de se " casser le nez ". Un simple exemple en sont les faux-amis, bien connus de ceux qui ont appris l'anglais à l'école. Ce sont des mots qui, par exemple, semblent presque similaires en anglais et en allemand, mais qui ont un sens totalement différent. Quand un américain fait le plein de "gas", ce n'est pas du gaz, mais de l'essence, qu'il met dans son véhicule, que les anglais appellent " petrol ". A ne pas confondre avec le mot "Petroleum" en allemand, qui veut dire de la paraffine en anglais ; les américains eux, interprètent le mot "paraffin" comme étant de la cire. Pour la plupart des traducteurs, connaître ces termes et ne pas se faire piéger représente encore un exercice facile.

    Encore plus problématique est le fait qu'il y a rarement un mot recouvrant l'ensemble du sens d'un autre mot dans une langue étrangère - il se peut qu'il n'existe même pas dans la langue cible un mot qui s'y rapproche. Le traducteur doit souvent faire un choix entre plusieurs mots identiques, tout en respectant le sujet, le contexte, le style et de nombreux autres facteurs. Faire les bons choix peut revêtir une grande importance. En outre on ne doit pas oublier tout ce qui peut se cacher derrière un mot.

    Il est particulièrement difficile de traduire les tournures, les proverbes et les expressions imagées. Quand l'anglais touche deux oiseaux avec une pierre, l'allemand assomme deux mouches avec un tue-mouches. Quand en France il pleut des cordes, il pleut, en Angleterre des chats et des chiens. Quelqu'un est "bleu" ; cela signifie deux choses tout à fait différentes en allemand et en anglais.

    Souvent les plus grandes difficultés représentent cependant toutes les informations et tous les exemples implicites provenant de l'arrière plan culturel de la langue d'origine. Combien de contes, dictons ou coutumes anglais, espagnols, irlandais voire hollandais, connaissez-vous ?


    Traduire relève à la fois d'une science et d'un art
    En raison de tous ces problèmes, l'information ne doit pas être seulement rendue aussi exactement que possible, mais également aussi librement que nécessaire. Une traduction vraiment réussie - et cela ne peut se faire qu'avec beaucoup de travail - exige du discernement, du doigté, du cœur et de l'expérience ; en fait toute la personnalité du traducteur. C'est là le principal argument que l'on peut opposer à des traductions effectuées par une machine. Les programmes actuels de traduction "entièrement automatisée" ne sont tout simplement pas capables de reconnaître ni de prendre en compte toutes les options et les nuances de la langue. Essayez-donc un service de traduction en ligne sur Internet, comme par exemple chez Altavista. Ecrivez une phrase, même simple, et faites-la traduire plusieurs fois de la langue maternelle vers la langue étrangère et inversement.

    Une machine est tout spécialement dépassée lorsque le texte d'origine a été écrit par une personne capable non seulement de faire passer une information mais aussi de peindre avec les mots, de faire passer des sentiments et des émotions fortes, d'en appeler aux lecteurs et de les inspirer. Il faut un homme compétent, mieux un écrivain, pour retransmettre ces textes fidèlement et de façon acceptable. Ceci est plus particulièrement flagrant dans le cas de la poésie, où non seulement l'information joue un rôle, mais aussi les sonorités, les rimes, le rythme, le choix et l'arrangement des mots, la composition grammaticale, peut être même le flot des vers sur le papier.

    La science de la traduction devient d'autant plus un art lorsqu'on ajoute un subtil équilibre entre le contenu et la forme. Une traduction ne doit rien perdre, peu importe la qualité ou la complexité du texte source - une règle d'or qu'un traducteur ne doit jamais négliger. Il n'est pas l'auteur et c'est pourquoi il n'a pas le droit d"'améliorer" le texte d'origine. Sa mission est de retransmettre les pensées, les sentiments, l'atmosphère de l'original, aussi fidèlement que possible. Or, que doit-il retransmettre, quand le message de l'original n'est pas clair ? Il ne doit pas succomber à la tentation de clarifier ce qui ne l'est pas, de rendre fort ce qui est faible, d'affiner ce qui est lourd. Dans ce cas, la retenue peut devenir un vrai défi et même un art.


    Théorie et pratique
    Je vous ai cité plus haut quelques exemples du couple linguistique anglais-allemand et vous ai donné une règle qui ne plaira peut être pas à tous : "l'information est à transmettre non seulement aussi exactement que possible mais aussi librement que nécessaire".

    Qui pourrait avoir à redire à cette déclaration ? En théorie bien sûr une traduction doit refléter l'original aussi fidèlement que possible. En pratique cependant, les opinions divergent sur ce que l'on doit comprendre par " fidèlement ". Les défenseurs de la forme y voient en priorité le style, le choix des mots, les tournures, la construction grammaticale etc. d'un texte et réclament que ces points soient reflétés avec soin dans la traduction. Dans la mesure où l'original le permet et que cela est possible dans la langue à traduire, je suis d'accord. Mais que penseriez-vous si j'écrivais, dans une traduction que " l'accusé a été envoyé en train, en prison ". Vous interpréteriez sûrement cette expression, à la lettre. En anglais, l'expression "He was railroaded to prison" veut plutôt dire que la personne a été accusée sur de fausses inculpations et emprisonnée à tord. Et que pensez-vous de la phrase : " il a caché tous ses œufs dans une corbeille " ? Cela sonne bizarre Non ? Et l'expression " Il a mis tous ses œufs dans le même panier ". Est-ce que cela ne sonne pas mieux ?

    C'est la raison pour laquelle je compte plutôt parmi les défenseurs du contenu et que je pense que le traducteur a le droit et le devoir de modifier la forme si cela est indispensable pour transmettre le contenu et provoquer une réaction similaire chez le lecteur de la traduction et chez le lecteur de l'original. Cependant chaque traducteur doit trancher lui-même ce dilemme et je ne suis pas entièrement fixée sur ce point.
    KHAOULA
    KHAOULA
    ღ..لغوي متميز..ღ
    ღ..لغوي متميز..ღ

    الجنس : انثى
    عدد المساهمات : 373
    العمر : 28
    الموقع : SIDI BEL ABBES
    العمل/الترفيه : ETUDIANTE

    رد: Traduire, qu'est ce que c'est, au juste ?

    مُساهمة  KHAOULA في السبت مايو 01, 2010 5:19 am






    MERCI BCP MON FRERE

      مواضيع مماثلة

      -

      الوقت/التاريخ الآن هو الأربعاء يناير 23, 2019 6:42 am